Avez-vous remarqué la tête du candidat à la présidentielle ukrainienne, Viktor Iouchtchenko ?
A priori, rien de particulier, les films américains nous ont toujours montré des russes (ou ukrainiens en l'occurence) affichant un visage ravagé par les effets de la vodka, qu'ils boivent comme de l'eau.
Mais en y regardant de plus près, et avec un peu de recul (belle phrase à la con, hein ? :)), on s'aperçoit que ce visage a radicalement changé depuis 6 mois.
En 6 mois, ce type est devenu un alcoolique fini ! Incroyable non ?
Et pourtant, le fin fond de l'histoire est un secret d'état bien gardé, si bien que tout le monde le sais et les rumeurs courent.
On l'aurait empoisonné, on lui aurait jeté de l'acide au visage, etc etc...
Drôle de course à la présidence n'est-ce pas ? On reconnait bien là les méthodes de jeu des perdants d'avance, ceux qui tiennent toujours le pouvoir par la force et qui n'ont pas la dignité humaine de se battre sur des idées et des projets pour un pays.
Ceux qui croient qu'une nation se tient grâce aux soldats et aux milices armées, qu'il faut un "président-dictateur" puissant et craint (non, non ne pas confondre avec respecté, ces types-là ne sont pas respectés, ils sont craints) pour faire règner l'ordre et la bureaucratie.
Voilà comment on joue avec ces messieurs-bandits, ces truands qui s'achètent des pouvoirs, qui se remplissent les poches en volant leur concitoyens, qui trafiquent les blanches comme la blanche, dans des sacs plastiques, voilà ce qui arrive à ceux qui osent les défier.

Que l'histoire est petite parfois, et troublante en ce monde paradisiaque.