Le pape du vatican se croit permis de juger le bien et le mal (en oubliant bien entendu tout le mal fait par les églises et au nom de quoi dans l'histoire de l'humanité...), dans un livre paru récemment, et dans lequel il dénonce un certain nombre de choses.

Point n'est besoin de lire ou d'entendre à nouveau ce vieillard impotent (là je parle de son cerveau, pour le reste des membres, ce sont des choses qui arrivent avec l'âge), pour comprendre qu'il déraille et qu'il est déconnecté de notre monde. Il doit plâner quelque part dans les hautes sphères...

Il écrit (et oui, comme l'on sait il ne peut plus dire ou presque... > là je suis méchant, mais alors..., gratuitement en plus, franchement je suis dégeulasse...) que l'avortement légalisé dans de nombreux pays équivaut à un génocide (un peu comme celui des juifs, communistes, opposants de toutes sortes, bohémiens etc... par les nazis). Texto : "extermination légale".
Il compare allègrement les deux, et l'église catholique en sait quelque chose j'imagine, pour avoir couvert les déportations notamment (et là on va me lyncher en place publique, il y a des choses dont on ne parle pas, comme dirait l'autre).

Donc le droit de choisir d'avoir ou non un enfant, ça ne le concerne pas, mais il se permet de s'en mêler, et de la pire manière encore. C'est bien un mec, c'est clair, et les désirs des femmes, rien à foutre. Sa vieille idéologie religieuse, derrière laquelle il se réfugie avec ses quelques derniers disciples (encore deux ou trois siècles et cette secte aura pratiquement disparue) est faite par des vieux mecs pour des vieux mecs, et les autres... ben rien à foutre !

Ah oui, c'est vrai que maintenant ce sont des démocraties, et que les gens choisissent eux-mêmes, ce qui doit gêner considérablement les vieux croulants du vatican (vous avez remarqué que je ne daigne pas mettre un v majuscule ? :-))), eux qui ont pratiqué la théocratie et le soutient des pouvoirs dicatoriaux partout dans le monde à toutes les époques. Ils pouvaient ainsi aider les despotes à contenir les masses dans l'abrutissement (la télé à depuis remplacé la religion et fait même des bénéfices :-))) et imposer leurs vieilles idéologies.

Enfin, les communistes de Staline (tiens, il était communiste Staline ? > faut que je relise Le Manifeste du Parti Communiste pour bien comprendre...) sont les instigateurs (information descendue du ciel sans aucun doute, donc hors de tout doute n'est-ce pas ?) de l'attentat contre sa personne en 1981.
Il remet donc en question les conclusions des procès qui ont eu lieu il y a plus de 20 ans et qui n'avaient pas établis un quelconque complot communiste... AAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH ! les communistes, les méchants loups à dents longues et oreilles pointues... Ils lui font peur encore et toujours... Ah Ah Ah Ah !!! pauv' vieux, tu ne partiras pas en paix :)))

 
 

Dommage.... vraiment...   

Article
> désolé, cela ne fonctionne plus, le Monde ne souhaitant pas être lu.