Deux têtes couronnées disparaissent, laissant ainsi la place à ce que l'on pourrait nommer la liberté, le choix, la nouveauté, la démocratie peut-être ?
Mais non, malheureusement, ils seront remplacés par d'autres vieux aux idées d'un autre siècle, et qui continueront à faire croire aux humains qu'ils sont au-dessus d'eux (et tous ces gogos le goberont facilement, ils ont besoin de chefaillons) et au-dessus des lois qu'ils éditent pour eux-mêmes.
Ils continueront ainsi et aussi à faire croire qu'ils ont la science divinement infusée, qu'il ne faut pas tenter de se protéger lors de rapports sexuels, que les femmes sont des objets, que les viols d'enfants sont une chose banale, que les tortures sont une bénédiction, que l'on ne doit blâmer le blanchiment d'argent sale (ils s'entendent toujours et partout sur cette divine manne qu'est l'argent des autres), etc...
Moi qui croyait que l'on pouvait espérer remplacer du vieux par du neuf, par du changement positif, toute cette mascarade, cette file indienne de chefs d'états de pacotille et de leurs épouses, tout cela me dégoute au plus haut point.

La seule chose qui m'ait touché pendant ces quelques semaines, ce sont les assassinats, orchestrés par ces monstres sous les flash, de dizaines de milliers d'enfants, morts du Sida, de faim, de soif, de maladie, d'avoir été oubliés par leurs divine providence... sur d'autres continents.

J'irai pleurer sur vos tombes, enfants, et j'irai cracher sur les leurs.